Ces pièges à éviter Les assurances dentaires!

Ce sujet est très important et nous pourrions en discuter longuement, car les assurances dentaires sont la principale source de problème pour une clinique dentaire. Ce qui arrive, c’est que les plans d’assurances sont tous différents et difficiles à comprendre pour les clients. Cela provoque donc une multitude de mauvaises surprises! À mon avis, le plus simple serait d’avoir un montant éligible par année sans restrictions. Mais malheureusement, il y a souvent des franchises annuelles, de nombreux actes non couverts et des changements chaque année.

 

Le contrat d’assurance est confidentiel envers le titulaire de la police, or, ni le conjoint, ni le dentiste ne peuvent désormais avoir d’information en appelant la compagnie. Le service que nous offrons en tant que clinique dentaire se limite seulement à envoyer les soumissions aux assureurs et à facturer par informatique pour que vous n’ayez seulement que la partie non couverte à débourser. Cependant, si la transaction n’est pas couverte, que ce soit en partie ou en totalité, le client doit régler les honoraires de ses traitements et faire parvenir le formulaire papier à son assureur. Je vous conseille aussi de téléphoner pour obtenir de plus amples renseignements concernant votre contrat.

Voici donc les pièges à éviter les plus fréquemment rencontrés. Les polices sont négociées avec l’employeur et peuvent changer chaque année, c’est pourquoi vous devriez vérifier votre couverture à chaque renouvellement, qui est souvent en janvier. Les remboursements pour les nettoyages peuvent être échelonnés aux 6, 9 ou 12 mois. À noter que si vous venez une journée trop tôt, l’assurance ne couvrira pas et nous ne pouvons vraiment rien n’y faire. Il y a aussi des montants maximums annuels pour vos traitements. Je vous conseille fortement d’appeler votre assureur pour confirmer le montant qu’il vous reste, avant de prendre vos rendez-vous, sinon vous risquez de dépasser votre limite. Également, il y a souvent une franchise annuelle et il est très rare que les contrats remboursent à 100 %. De plus, il faut savoir qu’une grande quantité de codes de traitements ne sont pas couverts et nous ne pouvons pas le savoir d’avance. Pour certains traitements, l’assureur demande une soumission avec radiographies et photos, mais il se peut tout de même que cela soit refusé, selon les termes de votre contrat. Un autre truc très important est de prendre ses rendez-vous d’avance. Il ne faut surtout pas attendre à la dernière minute parce que la fin de la période approche, car il y a de fortes chances pour qu’il n’y ait plus de disponibilité à l’horaire. Nous ne pourrons malheureusement pas vous recevoir et vous perdrez alors le montant d’assurance de cette période.

Donc, si vous étudiez bien les termes de votre police d’assurance, vous éviterez toutes ces mauvaises surprises et tout ira pour le mieux. Vos commentaires et propositions sont les bienvenus. Je pourrai m’en inspirer pour de prochaines chroniques.

 

Vous pouvez nous joindre au 848-8000 ou à www. cliniquedentairestoneham.ca

 

 

Dr Stéphane Coulombe

Croniques

Dernières nouvelles